Accident grave pour le père Arialdo Urbani: indemne

Accident grave pour le père Arialdo Urbani: indemne

Le père Arialdo Urbani, originaire d’Isolaccia (Province de Sondrio, nord de l’Italie), missionnaire en République centrafricaine depuis plus de 30 ans, a été victime, mercredi 6 mai, d’un grave accident causé par une mine placée du côté de la route, un peu loin de la mission Niem (nord ouest du pays).

 

En fait, le père Urbani rentrait après la visité des écoles du village en pleine brousse; après le village de Service Kolo, à 6 kilomètres de la mission Niem, la roue arrière du véhicule a sauté sur une mine, jetant la jeep à travers la route contre les arbres.
L’explosion a été entendu jusqu’à l’hôpital de Niem, d’où une aide est partie immédiate, averti par des personnes qui se sont précipitées hors de la zone de l’accident.
Le père Urbani est toujours resté conscient, grimpant de manière autonome sur la voiture de sauvetage. Transporté à l’hôpital voisin où, après les premiers contrôles, il n’a eu aucune blessure mais une douleur intense à l’épaule, qui a été immobilisée. Son état sera mieux évalué dans les prochaines heures.
Avec le père Urbani, deux autres personnes ont été impliquées dans l’accident; l’accompagnateur, qui a également été légèrement blessé, et une troisième personne assise sur les sièges arrière qui est la seule victime confirmée.
Quelques kilomètres plus tôt, le passager avait arrêté la voiture demandant au père Urbani, alors qu’il rentrait à Niem, de le conduire pour se rendre à l’hôpital pour trouver une connaissance.

 

Selon des sources locales, les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) ont depuis longtemps placé des mines et des engins improvisés long la route entre Niem et Kolo.
Le CPC est une coalition née le 17 décembre 2020 de la fusion de plusieurs groupes rebelles présents dans le pays.

Le père Urbani a été le premier missionnaire bétharramite arrivé en Centrafrique en 1986. Plus de 50 ans de vie missionnaire aux quatre “coins du monde” répartis entre la Thaïlande, le Brésil, la Côte d’Ivoire et enfin en République Centrafricaine où il a fondé la première mission à Niem.

 



Send this to a friend