Un rêve devenu réalité.

Un rêve devenu réalité.

Nous publions la lettre écrite par le père Tiziano Pozzi, médecin et missionnaire, Directeur du Dispensaire de Niem en République Centrafricaine, dans laquelle il retrace les étapes de la mise en place du bloc opératoire au Centre de Santé.
Avec des mots pleins d’émotion, il souhaite remercier tous ceux qui ont aidé dans l’achèvement des travaux et qui a soutenu le projet.

Le projet “Londo mo tambula” (qui en sango signifie “Lève-toi et marche”) a été rebaptisé plus tard “Projet Isa”, en mémoire de la sœur du père Pozzi, décédée prématurément.

 

Niem, le 5 juillet 2020


Chers Amis

 

dans une lettre, que j’ai ecri le 30 août 2015, j’avais écrit ces mots:

“… Depuis dix jours, les travaux de réalisation du bloc opératoire ici à Niem ont commencé.
Cela devient une réelle nécessité pour les nombreux malades qui viennent de tous les côtés; en fait, après la crise, en raison du coup d’État de 2013, ils ont également commencé à venir aussi du Cameroun.
Il s’agit bien sûr d’un projet exigeant et les difficultés de sa réalisation ne manqueront pas.
Ici, j’aimerais que vous participiez à ce projet, surtout en mémoire de ma chère sœur Isa.
Au début, je pensais vous demander de l’aide pour acheter du matériel, mais j’ai pensé que ce n’est pas suffisant et je m’égarerais et aussi ma sœur, du ciel, ne serait pas heureuse. Oui, car tous les équipements, toutes les machines tombent tôt ou tard en panne ou deviennent inadaptés et doivent être changés.
Ils ne durent pas éternellement.
Pour vous, il faut quelque chose de plus, quelque chose de spécial qui dure pour toujours comme notre amitié et l’amitié que vous avez eu pour Isa.
J’aimerais que vous preniez tous part à la construction des fondations de cette structure: pierres, béton, fer: des matériaux qui restent pour toujours.
Ce serait comme si vous étiez ici pour réaliser ce projet avec vos mains, avec votre sourire et votre effet, avec notre amitié qui est pour toujours.
Oui, Isa approuverait immédiatement.
Ce serait vraiment une “maison” construite sur le rocher que même les grandes tempêtes tropicales de cette période ne pourront pas détruire”.

 

Depuis le 20 juin dernier, ce rêve est devenu réalité!
Cinq ans de travail qui peuvent sembler un temps infini; ainsi que les difficultés rencontrées ont été infinies!
Il suffit de penser que notre région vit dans un état d’insécurité et de précarité depuis 2013 et depuis septembre 2017 elle est sous le contrôle d’un groupe de rebelles.
L’État centrafricain s’est complètement retiré; vous peuvez comprendre bien que dans ces conditions aussi trouver et faire arriver ici à Niem le matériel et les équipements n’a pas été facile …
J’admets avoir eu quelques instants de découragement, cependant au fond de mon cœur il y a toujours eu une certitude inébranlable: quand on fait quelque chose sans chercher propre avantage pour ceux qui en ont besoin, pour ceux qui souffrent, pour ceux qui ne savent pas où aller se faire soigner, la Divine Providence ne nous abandonne jamais.

 

Me voici pour remercie tous.
Je ne peux pas nommer un par un.
j’aurais besoin d’un annuaire téléphonique qu’ils étaient utilisés Il y a 30 ans.
Mais permettez-moi de remercier certaines personnes.
Tout d’abord le monsieur Giovanni Fossati qui a participé à cette aventure depuis le début: de la conception, au choix des matériaux et surtout à sa réalisation concrète.
Construction du bâtiment, construction électrique, assainissement … un travail a suivi et exécuté avec tant de passion et d’attention jusque dans les moindres détails.
Sans son “j’en suis”, le projet n’aurait jamais commencé.
Puis le père Piero Trameri, responsable du Centre Missionnaire et Giovanni Parolari qui collabore avec nous au bureau de l’association AMICI Betharram Onlus.
Bien sûr, je ne peux pas oublier ma bien-aimée cousine Ornella: il y a eu nombreuses initiatives qu’elle a mises en place pour ce projet. Maintenant, du ciel, elle va sourire et même marmonner, j’en suis sûr.
Et puis Paolo, Ivano, Daniele, Fabrizio, Manuel et le “grand-père” Ugo qui est venu à 82 ans!
Pardonnez-moi encore si je ne nomine pas tous.

 

Maintenant, une nouvelle phase commence tout aussi très important.
Pour faire fonctionner la salle d’opération, j’ai encore besoin de votre soutien et de votre générosité.
Deux jeunes chirurgiens y travaillent actuellement: Julien et Benjamin. Ce dernier vient directement de nos écoles de village et il est devenu chirurgien!
Lui-même a parcouru un “long chemin”, toujours grâce à vous tous.
De plus, il y a du personnel auxiliaire.
Certes, le projet du bloc d’exploitation, né il y a cinq ans, entre aujourd’hui dans sa phase suivante, celle de son maintien avec le soutien financier du personnel.
Je sais bien qu’avec l’urgence sanitaire due au Coronavirus, la situation générale est devenue compliquée et il y a encore plus d’incertitude économique; aussi dans notre beau pays il y a beaucoup de gens d’aider.
Je suis sûr, cependant, que vous ne m’oublierez pas, vous ne oublierez pas notre mission, notre peuple qui ne peut que rendre la pareille avec des remerciements infinis.
Maintenant, pendant que je vous écris, vos visages, vos noms, de nombreux moments vécus ensemble et beaucoup à vivre passent devant moi, des souvenirs que le temps n’effacera jamais.
Je m’arrête ici parce que mes yeux commencent à “se mouiller”.
Je dis seulement MERCI pour le bien que vous me voulez.
Chaque jour, je remercie le Seigneur pour tout cela.

 

Un immense câlin et une prière pour vous et vos proches.

Père Tiziano Pozzi
(Directeur de Dispensaire de Niem – République Centrafricaine)

 



Send this to a friend